Bizcaia 3/3

Ahora toca ver los pueblos costeros de Bermeo, Ondarroa y Mutriku. Y para terminar Ziortza-Bolibar en el interior.

Voyons les villages côtiers de Bermeo, Ondarroa et Mutriku. Et pour finir Ziortza-Bolibar à l’intérieur des terres.

Se puede ir andando desde Mundaka a Bermeo en media hora.

On peut aller à pied depuis Mundaka a Bermeo en une demi heure.

Bermeo

Es un pueblo más grande que todos los que visitamos y tiene puerto industrial importante y astilleros. Pero no pudimos quedarnos allí bastante como para saborear el ambiente.

C’est le village le plus grand que tous ceux qu’on a visité. Il a un port industriel important et un chantier naval. Mais on n’a pas pu y rester assez de temps pour en savourer l’ambiance.

Tiene estación de trenes. Volveremos lo antes posible…

Il y a une gare. On reviendra au plus tôt…

Ondarroa

Uno de los pueblos que más nos gustó por varias razones. Ya había sacado fotos del pueblo al volver de Teruel (aquí) pero no me cansó de verlo.

Un des villages qui nous a le plus plu pour plusieurs raisons. J’avais déjà fait des photos du lieu en revenant de Teruel (ici) mais je ne m’en lasse pas.

Aquí se lucha:

Ici on lutte :

y pues se sufre también:

et donc on y souffre aussi :

la reivindicación del idioma vasco, el euskera, a través de este cartel abajo donde se borró el nombre en castellano « San Sebastián », me recordó los años 80 cuando se arrestaba y torturaba por ello :

La revendication de la langue basque, l’eukera, à travers ce panneau ci-dessous dont  on a effacé le nom en espagnol « San Sebastián », m’a rappelé les années 80 quand on arrêtait et torturait si on été pris à faire ça :

Tiene río y ría:

Une rivière, une embouchure :

Se vive:

on y vit :

es decir que no se parece a una ciudad museo como Baiona en el estado francés donde hicimos una parada (aquí abajo):

c’est à dire que cela ne ressemble pas à une ville musée comme Bayonne où on a fait une halte (ci-dessous) :

También tiene puerto pesquero grande en obras y playa sin mayor interés:

On y trouve aussi un grand port de pêche en travaux et une plage pas très intéressante :

pero tiene a dos pasos una de las playas más bonitas que vimos, la de Saturrarán:

mais à deux pas se trouve une des plus belles plages qu’on a vue, celle de Saturarán :

que en realidad se ubica en el municipio vecino de

qui en réalité se trouve sur la commune voisine de

Mutriku

El pueblo de Mutriku está a menos de una hora andando de Ondarroa.

Ce village est à moins d’une heure de marche de Ondarroa.

Nos encantó.

On a adoré.

En la plaza mayor arriba se recuerda la tradición ballenera de la costa vasca:

Sur la place principale, en haut du village, est rappelée la tradition baleinière de la côte basque :

Un pueblo luchador que sufre también:

Un village qui lutte et souffre aussi :

A pesar de la apariencia de los retratos sonrientes de lxs encarceladxs.

malgré l’apparence des portraits souriants des emprisonné-es.

Ziortza-Bolibar

Es un pueblo del interior, al lado de Munitibar-Arbatzegi Gerrikaitz donde residíamos, y se va allí en menos de una hora andando a través del monte. Tiene una colegiata con monjes que es etapa del camino de Santiago:

C’est un village de l’intérieur des terres, voisin de Munitibar-Arbatzegi Gerrikaitz où nous logions et on y va en moins d’une heure à pied. Il possède une collégiale avec des moines qui est une des étapes du chemin de Saint jacques de Compostelle :

Es pueblo que

C’est un village qui

tiene vínculo con Simón Bolívar ya que es cuna de su familia. Un pequeño museo (a la derecha en la foto de abajo) ofrece un resumen de la vida del « libertador » venezolano de América latina:

a des liens avec Simon Bolivar, le « libérateur » de l’Amérique latine du joug de l’Espagne, puisque c’est le berceau de sa famille. Un petit musée (à droite sur la photo ci-dessous) offre un résumé de la vie du « libertador » vénézuélien :

Para terminar diré que un día fuimos a Bilbao, en autobús, claro,  para ver la fundación Guggenheim que vale sobre todo por su arquitectura más que por sus exposiciones y también para visitar el museo de Bellas artes que no conocíamos:

Pour finir je dirai qu’on est allé un jour voir Bilbao, en bus, bien sûr, pour voir la fondation Guggenheim qui vaut surtout pour son architecture plus que par ses expositions et aussi pour visiter le musée des Beaux Arts qu’on ne connaissait pas:

¿Una conclusión?

Une conclusion ?

Pues que nos supo a poco y que pensamos volver lo antes posible.

Tout ça a un goût de reviens-y et nous envisageons d’y revenir au plus tôt.

Une réflexion au sujet de “Bizcaia 3/3

  1. Pingback: Bizcaia 2/3 – Un flâneur à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.