Encore l’Île de Ré ?

Al principio no quería sacar fotos de la isla. Ya lo hice tantas veces aquí . Si te repites, te aburres.

Au début je ne voulais pas faire de photos de l’île. J’en ai fait tant ici. Si tu te répètes, tu t’ennuies.

Pero me salió esta foto:

Mais il y en a une qui m’a échappé :

porque me recordó un cuadro de Dalí, que por otra parte no suelo apreciar:

parce qu’elle m’a rappelé un tableau de Dalí que, par ailleurs je ne goûte pas.

Lo intenté otra vez pero nos paramos a comer ostras y beber un vinito blanco seco y fresquito

J’ai essayé encore une fois mais on s’est arrêté manger des huîtres et boire un petit vin blanc sec et frais.

no lo pude resistir

Je n’ai pu y résister plus

Así que da igual. pues el mar, la playa

Et donc tant pis. Donc la mer, la plage

Mirar el mar: « ¿Por qué me trajiste, padre, a la ciudad? ¿Por qué me desenterraste del mar? »

Regarder la mer : « Pourquoi m’avoir emmené, père, à la ville ? Pourquoi m’avoir deterré de la mer ? »

Aquel poema de Alberti lo puse ya aquí, pero es tanta evidencia que mejor repetir que con el mar la repetición no es aburrimiento

Ce poème de Alberti je l’ai traduit ici, mais c’est une telle évidence  qu’il vaut mieux répéter car avec la mer la répétition n’est pas ennui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.