Carte postale – postal- de Sevilla (1/3)

Qu’est-ce qui me met en joie ?

¿Qué es lo que me da tanta alegría?

D’abord et avant tout non pas la lumière mais  la luminosité. Une luminosité que je retrouve déjà au sortir des Pyrénées en allant vers le Sud, à partir de Pancorbo.

Primero y sobretodo no la luz sino la luminosidad. Una luminosidad que encuentro también ya al salir de los pirineos yendo hacia el sur, a partir de Pancorbo.

J’ai essayé vainement de la capter.

Quise captarla pero fue en vano.

sevilla2

Après il y a l’exotisme. Ce n’est pas « mon » Espagne, celle où je me sens comme chez moi, qui est celle du nord. Ici les toits sont en général plats, comme une promesse visuelle de beau temps, de sud.

Luego está el exotismo. No es « mi » España, la en la que me siento como en casa, que es la del norte. Aquí los tejados son la mayoría llanos, como una promesa visual de buen tiempo, de sur.

sevilla3Les arbres de la ville ce sont des orangers, partout. Comme on était en hiver ils  croulaient sous les oranges oranges.

Los árboles de la ciudad son naranjos, en todas partes. Como era invierno se hundían bajo el peso de las naranjas color de naranja.

sevilla4comment ne pas être en joie au moins visuelle ?

¿Cómo no sentir alegría por lo menos visual?

sevilla5Même les voitures deviennent jolies : un comble.

Hasta los coches parecen bonitos:un colmo.

sevilla6Certes ce n’est pas Lisbonne. Mais on rencontre fréquemment des couleurs sur le blanc qui domine.

Es cierto que no es Lisboa. Pero se encuentran a menudo colores sobre lo blanco que domina.

sevilla7Une question me taraude : pourquoi si peu de culture de la couleur chez nous ?

Me tortura una pregunta:¿por qué tan poca cultura de los colores en nuestros lares?

« Todo es de color » (« Tout est en couleur ») chante Lole (Montoya) y Manuel. Je me rappelle que nous l’avions croisée dans le quartier de santa Cruz pendant la semaine sainte de Séville en… 1987.

« Todo es de color » cantaba Lole (Montoya) y Manuel. Recuerdo que nos habíamos topado con ella en el barrio de Santa Cruz durante Semana Santa de Sevilla en… 1987.

Sa voix qui possède à la fois quelque chose de l’enfance et de la plainte me touche toujours autant.

Su voz que contiene a la vez algo de la infancia y del llanto me sigue emocionando.

C’est facile de faire de jolies photos

Es fácil para sacar fotos bonitas

Un peu de carrelage :

Un poco de losa :

sevilla8Les Sévillan.es revendiquent d’être le coeur de la production historique d’azulejos, dans le quartier de Triana. Ce qui est sans doute vrai même si l’apogée appartient aux portugais.

Lxs sevillanxs reivindican ser la matriz de la producción histórica del azulejo, en el barrio de Triana. Igual es cierto pero el apogeo pertenece a lxs portuguesxs.

 

Un peu de soleil :

Un poco de sol :

sevilla9Et beaucoup de dextérité :

Y mucha destreza :

 sevilla10On peut aussi utiliser le coup du stuc :

Se puede usar también el truco del estuco:

sevilla11qui n’est pas un mauvais truc

que no es mal truco

sevilla12Les deux photos ci-dessous peuvent s’agrandir

Las dos fotos abajo se pueden agrandar

sevilla13 sevilla14La broderie architecturale est plus facilement photographiable quand l’ambiance sonore est généralement prévue sur place :

El encaje arquitectónico es más fácilmente fotografiable cuando solieron prever el ambiente sonoro en el sitio:

sevilla16

Escaliers

Escaleras

J’ai pu cultiver avec bonheur mon fétichisme de l’escalier :

Pude cultivar deliciosamente mi fetichismo de las escaleras:

sevilla17 sevilla18 sevilla19

3 reflexions sur “Carte postale – postal- de Sevilla (1/3)

  1. Pingback: J’aime cette photo pour – me gusta esta foto por | Un flâneur à Poitiers

  2. Pingback: Guatemala 1/3 | Un flâneur à Poitiers

  3. Pingback: Carte postale – postal – de Toulouse | Un flâneur à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.