Cimetière – Place d’Armes

El título suena a promesa matona pero nada de esto. Es un paseo en bici entre dos sitios. Aunque…

On dirait une promesse de massacre mais rien de tout ça. C’est une balade à bicyclette entre deux lieux. Bien que…

Esto es la entrada del cementerio del « Hospital de los Campos » (el « hôpital des champs »)

À gauche entre la porte de Paris et la route de l’Essart, on trouve l’entrée du cimetierre de l’Hôpital des Champs.

DSCF0722 DSCF0723 DSCF0726Seguí a lo largo del cementerio

Le long du cimetierre

DSCF0728Para  encontrarme a orillas del río de Poitiers que se llama El Clain

pour se retrouver sur une berge du Clain

DSCF0736 DSCF0738 DSCF0739 DSCF0740 DSCF0741DSCF0743 Todo parece campestre y bucólico desde este lado pero del otro lado pasa una de las carreteras más concurrida de Poitiers, la que va a París. Mejor no haya sonido…

Tout semble champêtre et bucolique depuis ce côté mais de l’autre côté passe une des routes les plus passagères de Poitiers, pour aller à Paris. Il vaut mieux qu’il n’y ait pas le son.

DSCF0745 DSCF0748DSCF0749Estamos a dos pasos del centro

On est à deux pas du centre

DSCF0750 DSCF0751 DSCF0752 DSCF0756 DSCF0757Antes esto era la fábrica de tratamiento de las aguas:

Avant c’était l’usine de traitement des eaux usées :

DSCF0758Luego pasamos por encima del Clain y se escucha el ruido ensordecedor de las ranas en la fábrica abandonada

Ensuite on passe au dessus du Clain en écoutant le bruit assourdissant des grenouilles dans l’usine abandonnée

DSCF0763 DSCF0766y dejamos la antigua fábrica a la derecha

l’usine est donc maintenant à droite

DSCF0770 DSCF0773

Se suele pasar en coche aquí lo que impide ver los antiguos anuncios:

On passe en général en voiture ce qui nous empêche de voir les vieilles publicités :

DSCF0778 DSCF0779 DSCF0780« J’en meure d’envie » = me muero de ganas por hacerlo/tenerlo

Hay muchos jardines en la orilla

Il y a beaucoup de jardin sur la berge

DSCF0781 DSCF0782

A la derecha otra vez hacia el río

Encore une fois à droite au niveau de ZO Prod

DSCF0783 DSCF0789Pasamos por debajo del puente de ferrocarriles

On passe sous le pont de chemin de fer

DSCF0790 DSCF0794 DSCF0798 DSCF0799 DSCF0800 DSCF0802 DSCF0805« fourrière » = perrera

DSCF0806 DSCF0807Construyeron una línea del AVE (que aquí se llama TGV) que costó un pastón, que no sirve más  que para gente de pelas pero algunxs se forraron con dinero público

La nouvelle ligne LGV qui coûte une fortune, ne sert réellement qu’à quelques privilégié-es mais certain-es ont su s’en mettre plein les poches avec les deniers publics

DSCF0808Y en medio de la nada (que es un camino donde solo pasan los servicios técnicos de la perrera y lxs pescadores) se encuentra esta exposición inútil que seguro solo sirvió una vez

Au milieu de nulle part (c’est un chemin où seuls circulent les services techniques de la fourrière et les pêcheurs) on trouve cette expo inutile qui n’a dû servir qu’une fois

DSCF0809 DSCF0810 DSCF0811Donde se nota la fascinación idiota y crédulamente interesada en la técnica

Où on voit la fascination idiote et crédulement intéressée dans la technique

DSCF0812 DSCF0815 DSCF0816 DSCF0817 DSCF0819 DSCF0820 DSCF0821 DSCF0822 DSCF0823Luego vuelta hacia Poitiers por la carretera nacional

À gauche, retour vers Poitiers par la 4 voies

DSCF0830 DSCF0831 DSCF0836 DSCF0838 DSCF0839 DSCF0840DSCF0841 Antiguëdades:

Des antiquités :

DSCF0845 DSCF0846¿Por qué nadie se entera de que existe este jardín cuando se pasa en coche?

Pourquoi personne en voiture ne regarde ce jardin ?

DSCF0847 DSCF0850 DSCF0851DSCF0852 En aquella época, cuando se restauraba, había una parte para alquileres sociales. Parece mentira ahora…

À cette époque, quand on restaurait, il y en avait une partie pour le logement social. Pas très à la mode aujourd’hui.

DSCF0862Una de las facultades de Poitiers

DSCF0863DSCF0864 Y al llegar a la plaza de armas, que aquí nadie usa el nombre oficial, pues… plaza de armas.

En arrivant Place d’Armes c’était… une place d’Armes

DSCF0869Siempre el mismo aniquilamiento del individuo bajo la serialismo varonil y mórbido

Toujours le même anéantissement de l’individu dans le sérialisme viril et morbide

DSCF0870Lo tuve que hacer yo en el milenario anterior…

J’avais du le faire au millénaire précédent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.